Si vous envisagez de lancer une application et de solliciter les services d’un professionnel, voici les grandes phases de sa réalisation.

Le cahier des charges

Afin de bien expliquer ce que vous voulez, il est nécessaire de réaliser un cahier des charges et de faire le design de chaque « page » de l’application en détaillant, pour chaque écran, les actions possibles. Vous pouvez effectuer cette phase avec l’agence de développement d’applications mobiles, ou par vous-même. Soyez exhaustif sur ce que fait l’application et ce que font les utilisateurs. Le cahier des charges permet également de chiffrer précisément la partie « développement » de l’application mobile.

Le développement de l’application mobile

En ce qui concerne le développement proprement dit, le prestataire peut notamment avoir recours à des technologies de développement dites « hybrides » qui sont basées sur un projet Open Source (Cordova). Pour faire simple, il utilise des langages « Web » pour créer une sorte de site Web local qui s’installe ensuite sur le smartphone. L’avantage, c’est que vous disposez en même temps et rapidement d’une application sur iOS et d’une application sur Android, par exemple. Il est possible d’utiliser un design commun ou choisir d’opter pour une interface material design sous Android et une interface flat design pour iOS. Le développeur d’application mobile peut également la porter sur Windows Phone. Ensuite, à vous de voir quelles sont les ressources matérielles/cloud à utiliser au niveau du téléphone : faut-il utiliser l’accéléromètre ? L’appareil photo ? Les données doivent-elles être hébergées sur le cloud de l’éditeur de l’OS ? Sur un cloud externe ? Faut-il prévoir un enregistrement des utilisateurs via un compte Facebook ?

Autre point, le développement d’un backend est généralement nécessaire, ne serait-ce que pour vous permettre d’envoyer des notifications push à vos utilisateurs. D’où les questions : faut-il prévoir un enregistrement aussi sur une application Web ? La régie publicitaire est-elle assurée par vos soins, ou utiliserez-vous les services d’Apple et de Google ? Où sont stockées les données des utilisateurs ?

La publication de l’application mobile

Enfin, pour la première publication de l’application, le prestataire met en place la soumission de celle-ci sur le ou les stores que vous aurez sélectionnés. Vous pouvez également choisir d’éditer votre application en votre nom propre. Dans ce cas, il faut ajouter des coûts d’adhésion aux programmes d’éditeur d’Apple et de Google. Dernier point : le suivi de l’application. C’est un poste qu’il ne faut pas négliger.

Vous avez désormais tous les éléments pour mener à bien le développement de votre application mobile !

Share.

Comments are closed.