Le gouvernement a choisi de simplifier le divorce tout en allégeant le travail des tribunaux, car le passage devant le juge a été supprimé. Vous devez uniquement prendre rendez-vous avec un notaire en compagnie de votre avocat.

Une simple convention validée par le notaire mettra fin à votre union

Si auparavant, la séparation était à la fois longue et laborieuse, ce n’est désormais plus le cas grâce à la décision du gouvernement. Le divorce par consentement mutuel devrait changer la donne, car seul le passage devant le notaire est nécessaire. Inutile de se perdre dans les méandres des tribunaux, vous devez prendre un rendez-vous avec votre notaire qui s’occupera de valider votre convention. Celle-ci est rédigée par les deux époux qui sont représentés par leur avocat respectif. Impossible de se diriger dans le cabinet sans ce soutien, vous devez converser de nombreux détails comme la garde des enfants, la gestion du patrimoine, des finances, la pension alimentaire…

De nombreux couples choisissent la simplicité du divorce par consentement mutuel

Pour déployer cette mesure, le gouvernement a accordé une attention significative aux statistiques, car 123 668 divorces ont été prononcés en 2015 en France et une grande partie optait déjà pour le consentement mutuel. Ils sont plus de la moitié à être attirés par ce mode opératoire qui vous permet aussi de jouir d’un délai beaucoup plus court. Il faudra dans tous les cas patienter jusqu’à la fin de la période de rétraction, mais généralement après quelques semaines d’attente, vous retrouvez votre liberté. La convention est un acte officiel qui vous permet de justifier auprès des divers organismes votre séparation. Celle-ci doit être enregistrée par le notaire, mais la procédure s’arrête à ce stade, ce qui est donc beaucoup plus simple.

L’astuce de l’aide juridictionnelle pour les ménages les plus modestes

Pour vos finances, ce divorce est également moins problématique, car les coûts demandés sont moins importants. Vous devrez toutefois régler les honoraires de votre avocat qui ne sont pas fixés selon une charte précise. Les tarifs sont libres, ce qui explique généralement les écarts d’un expert à un autre. Avant de vous diriger devant le notaire, vous devrez comparer toutes les prestations afin d’économiser de l’argent. Sachez également que les foyers les plus modestes ont le droit à l’aide juridictionnelle qui permet parfois de jouir de la gratuite des frais d’avocat. Dans divers cas de figure, vous devez seulement régler une partie. 

Share.

Comments are closed.